Université de l’Engagement – Printemps 2017 – Anglet

Du 9 au 11 juin, s’est déroulée l’Université de l’Engagement – Printemps 2017, à Anglet.

250 lauréats des promotions de printemps et d’automne 2016 se sont retrouvés à Anglet, au Domaine du Pignada, pour des ateliers et des conférences. L’occasion, pour les lauréats de la promotion Chrysal’IDE (printemps 2016) de prendre leur envol…
Lire la suite


Les intervenants de l’Université de l’Engagement – Printemps 2017

Découvrez les intervenants de l’Université de l’Engagement – Printemps 2017, qui se tiendra du 9 au 11 juin à Anglet pour les lauréats des promotions 2016.


Vendredi 9 juin

12h30 – 14h00

Après des études d’ingénieur (Polytechnique, Corps des Ponts), Claire de Mazancourt exerce ses fonctions au Ministère de l’Equipement, au sein de la Direction de la Construction puis de la Direction des Routes. Elle participe ensuite à la construction du Secrétariat Général du Ministère, au sein duquel elle assure la tutelle des écoles du ministère et la gestion des cadres dirigeants.
En 2007 elle devient directrice de la stratégie de Météo-France.
En septembre 2010, elle rejoint Martin Hirsch qui la charge de concevoir ce qui est aujourd’hui l’Institut de l’Engagement, qu’elle dirige depuis sa création.

Après des études à l’Université François Rabelais de Tours, à Sciences Po Paris et à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Marc Germanangue a enseigné pendant 20 ans les relations internationales et les questions européennes, à Sciences Po, à l’Université Paris 1 et dans les programmes de plusieurs universités américaines à Paris (Stanford, Tufts, etc.).
Il a dirigé une collection universitaire aux éditions Hachette et une collection de manuel d’éducation civique collège aux éditions Belin. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages pour enfant dont « Le Vent Colère » aux éditions Actes Sud et, à quatre mains avec le champion de tennis en fauteuil roulant Michaël Jérémiasz, du livre « Tant d’histoires pour un fauteuil » aux éditions Michel Lafon.
En 2014, il a rejoint l’Institut du Service Civique comme directeur pédagogique, il cumule aujourd’hui cette fonction et celle de directeur général adjoint de l’Institut de l’Engagement. Lire la suite


Des lauréats à Roland-Garros grâce à IBM

Grâce à notre partenaire, IBM, des lauréats de l’Institut de l’Engagement ont eu la chance de participer à Rolland-Garros.

Ils ont pu assister aux matchs du Court Philippe-Chatrier (avec notamment Alizé Cornet, joueuse française et Andy Murray, le numéro un mondial) puis visiter les coulisses technologiques d’IBM.

Merci à notre partenaire pour cette belle opportunité.





Un Instant pour Entreprendre

Réunion IPE / Institut de l’engagement : au croisement des perspectives

Mardi 25 avril, un passant jetant un coup d’œil par la fenêtre de la salle du Cercle à Serris aurait pu s’étonner d’observer cette cinquantaine de personnes hétéroclites, tous âges confondus et attentifs aux gesticulations animées de ses deux conférenciers Stéphane Torrent et Marc Germanangue. Le projet qu’ils présentent et qui les rend aussi « illuminés » explique parfaitement la présence de ces dix jeunes lauréats de l’Institut de l’Engagement et de tous ces entrepreneurs. Enjeu de cette réunion : comment le réseau d’entrepreneurs Seine et Marnais IPE77 (club clients du groupe AG2RLAMONDIALE) peut-il participer à l’action de l’Institut de l’Engagement auprès de jeunes déterminés à créer leur entreprise ?

L’Institut de l’Engagement (IE) repère des jeunes ayant démontré leur potentiel pendant leur service civique et les accompagne selon leur projet vers un parcours de formation professionnelle ou de création d’activité. Parmi ces jeunes, tous les profils sont représentés, quel que soit le niveau d’études, la zone géographique, origine sociale et aspiration pour le futur. Ce creuset de diversité contribue pleinement à abolir les clivages idéologiques et les stéréotypes communs. Si les milieux associatifs, publics et celui des grandes entreprises sont très représentés au sein de l’IE, le secteur des TPE/PME est un peu moins présent. Pourtant il est certain que ce monde dont la réalité est parfois déformée regorge d’opportunités de recrutement, de réseau et de soutien pour les jeunes de l’IE. Réciproquement, ces jeunes peuvent eux-mêmes apporter un regard neuf et du dynamisme à une entreprise. Développer les liens entre l’IE et les petites entreprises est donc un enjeu majeur.

Dès cet enjeu cerné par Marc et Stéphane, la conférence devient réunion participative et tous les membres, lauréats, entrepreneurs ou personnes désireuses d’agir sont sollicités pour imaginer des solutions. Des idées apparaissent progressivement dont voici quelques pistes :

  • Faire parrainer des lauréats par des entrepreneurs pour créer des liens
  • Verser la taxe d’apprentissage des entreprises à l’IE
  • Créer une base de réseau pour faciliter les échanges
  • Proposer des stages d’immersion de quelques jours dans les entreprises aux lauréats pour les confronter au quotidien des entrepreneurs

Dès lors, le cocktail convivial proposé après cette réunion voit émerger de multiples discussions constructives autour de ce projet, entrepreneurs et lauréats échangeant sur leurs expériences personnelles. Si les grandes thématiques restent encore à explorer et à mettre en pratique, cette initiative semble sur la bonne voie grâce à l’enthousiasme des participants !

Article de Salomé Torrent

Retour à la newsletter


Les bénévoles de l’Institut : Mathieu Goepfert


Qui est Mathieu?

Mathieu GOEPFERT a 32 ans.
Il est né et a vécu à Tremblay où il a effectué toutes ses études jusqu’à la Terminale et fut rabaissé par son proviseur. Il a donc décidé de tout faire pour réussir en terminant ses études dans le 93. Après un DUT à Montreuil, il a fait une école d’ingénieurs à Villetaneuse pour réussir son pari. Ancien sportif « professionnel », il a fait du handball à Tremblay, puis en Suède durant deux ans.
Mathieu a commencé à travailler chez RTE (Réseau de transport d’électricité) en août 2009 car cette entreprise avait des valeurs humaines qui sont proches du sport de haut niveau. L’esprit de famille et de corps qui y règne est extrêmement important à ses yeux.
C’est grâce à RTE qu’il a connu l’Institut.

Pourquoi avoir choisi de s’engager auprès de l’Institut ?

Mathieu s’est engagé aux côtés de l’Institut car il voulait pouvoir aider ces jeunes qui se battent pour leurs idées.
C’est un engagement pour aider le monde à être meilleur en soutenant cette jeunesse qui, selon lui, a du mal quelques fois à se retrouver dans la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui et qui se sent rejetée. Avec l’Institut, les lauréats peuvent se rendre compte qu’ils sont écoutés.
Comme Mathieu vient d’un département (le 93) que l’on présente toujours comme difficile, il veut aussi montrer les champs des possibles aux jeunes de l’Institut, prouvant que l’on peut réussir.

L’engagement de Mathieu

Mathieu a déjà parrainé trois lauréats. Il prend très à cœur son rôle de parrain et s’adapte à ses filleu(le)s. Pour lui, il faut donner aux jeunes toutes les clés et astuces pour réussir à régler les problématiques qui se posent à eux lors de la réalisation de leur projet mais sans leur mâcher le travail. En effet, leur donner cela directement n’est pas la méthode pour lui, il préfère les faire réfléchir sur la meilleure solution à leurs soucis, ce qui leur donne la méthodologie pour ceux-ci, et les futurs.
Il a déjà évalué des dossiers écrits et été membre de jurys.
Enfin, il promeut l’Institut de l’Engagement au sein de son entreprise pour faire en sorte que de plus en plus de collaborateurs s’investissent aux côtés de l’association.

Le mot de Mathieu

« Je trouve que ce que fait l’Institut est exceptionnel, et les différentes opérations auxquelles j’ai pu participer lors des jurys me montrent que nous avons dans notre beau pays des pépites qu’il faut valoriser pour les transformer en bijoux. Si je peux donner un conseil à tous ces jeunes : gardez cette joie de vivre et ces idées qui sont une partie de vous, vous êtes le futur de ce monde».

Merci Mathieu !


Léa, lauréate de la promotion 2017, à l’honneur sur OPH

Léa, lauréate de la promotion de printemps 2017 est mise à l’honneur par la Fédération des Offices Publics de l’Habitat.

Il y est question de son parcours, en Service Civique, et du soutient de l’Institut de l’Engagement.

« Parmi les volontaires en service civique au sein des Offices Publics de l’Habitat, Léa Marchat, 22 ans, est la première lauréate de l’Institut de l’Engagement, qui accompagne les jeunes dans leur projet professionnel, universitaire ou entrepreneurial. Une preuve supplémentaire de l’efficacité du service civique, dispositif qui bénéficie aujourd’hui aussi bien aux organismes dans leur fonctionnement au quotidien, qu’aux jeunes engagés qui voient s’ouvrir de nouvelles portes. »

A lire ici

Retour à la newsletter


Lilia, lauréate de la promotion 2016, à l’honneur sur le Citoyens Mantais

Lilia, lauréate de la promotion d’automne 2016 mise à l’honneur par le Citoyens Mantais.

Il y est question du concours de la Grande Dictée Mantoise.

« […] Lilia, ceinture noire de judo, a été volontaire  service civique, et lauréate de l’Institut de l’engagement. »

A lire ici


Le groupe SEB s’implique aux côtés de l’Institut

Le groupe SEB s’est appuyé sur l’antenne Grand Sud-Est de l’Institut de l’Engagement pour organiser des défis solidaires en direction de ses collaborateurs. Ces moments ont été une belle occasion pour les professionnels de SEB de partager leur expérience et de s’engager pendant quelques heures auprès de l’Institut et de ses lauréats :

  • Le 4 mai, 11 collaborateurs de SEB ont aidé, pendant une après-midi, une dizaine de lauréats à préparer leurs entretiens oraux à venir.
  • Le 16 mai, 4 collaborateurs ont travaillé toute une matinée sur les outils de communication de l’Institut et les pistes d’actions à mener pour améliorer sa visibilité, notamment en région.
  • Le 7 juin, 4 lauréats en création d’activité vont pitcher leur projet devant des groupes d’une vingtaine de professionnels de SEB, pour recueillir ainsi des conseils et des idées.

Retour à la newsletter


Aude, lauréate 2017 à l’honneur dans l’Est Républicain

Aude, lauréate de la promotion de printemps 2017 est à l’honneur dans l’Est Républicain.

Elle y parle de son projet soutenu par l’Institut de l’Engagement.

Il s’agit d’une agence de communication : 21 pixels

A lire ici

Retour à la newsletter


Kader, lauréat de la promotion 2016, mis à l’honneur par l’Agence du Service Civique

Kader, lauréat de la promotion d’automne 2016, est mis à l’honneur par l’Agence du Service Civique.

Il y est question de son volontariat et de l’accompagnement de l’Institut de l’Engagement.

A lire ici : article

A découvrir également sur le site : IVO4ALL