L'Institut de l'Engagement fonctionne sur fonds privés. Des entreprises, des fondations, des particuliers, soutiennent l’Institut par des dons et des mécénats. Ils donnent à l’Institut de l'Engagement les moyens de son action.


Partager sur Facebook Bookmark and Share

FFMJC – Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture

La Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture – c’est :

  • 560 MJC adhérentes, 2 000 Conseils d’Administration et 580 Assemblées Générales par an,
  • 5 500 administrateurs, 12 500 bénévoles, 2 500 emplois,
  • 166 500 adhérents, dont 40 000 adhérents entre 16 et 25 ans et plus de 2 millions d’usagers,
  • 500 000 jeunes engagés dans des projets et les actions des MJC.

« La MJC constitue un élément essentiel de la vie sociale et culturelle d’un territoire de vie : pays, agglomération, ville, communauté de communes, commune, village, quartier ». Ainsi est formulé l’objet social de la MJC définit dans l’article 2 de ses statuts.

  • Ouverte à tous, elle offre à la population qui l’entoure la possibilité de prendre conscience de leurs aptitudes, de développer leur personnalité, de se préparer à devenir les citoyens actifs et responsables d’une démocratie vivante. Associations d’éducation populaire, laïques et indépendantes, les MJC agissent en cohérence sur tout le territoire.
  • Regroupées en Fédérations, au niveau régional et national, et fortes de plusieurs millions d’adhérents et d’usagers de tous horizons, elles débattent et définissent régulièrement leur projet fédératif d’éducation populaire. À ce projet fédératif commun à toutes les MJC, s’ajoutent des statuts, eux aussi partagés par toutes les maisons. C’est cela qui permet d’assurer la cohé-rence d’un projet ambitieux qui fonde l’intérêt et l’utilité sociale et culturelle de nos maisons.
  • La démocratisation de la culture, la formation des jeunes à la citoyenneté, l’auto construction d’un savoir-être par l’apprentissage de savoirs-faire et l’acquisition de savoirs, sont autant d’éléments qui composent ce projet. Pour le mettre en œuvre, les MJC bénéficient de soixante ans d’expérience dans l’animation de la vie locale et la mise en œuvre de médiations culturelles, sociales et politiques. Ces médiations se traduisent par des actions de sensibilisation, d’enseignement et d’éducation artistique, de créations et de développement de pratiques culturelles, notamment amateurs. Elles permettent d’enrichir le lien social et de reformuler en permanence les exigences du  » vivre ensemble « , essence même de notre projet d’éducation populaire.
  • Les MJC sont aussi des espaces de liberté, de débats et d’investissement démocratique. Elles offrent à leurs habitants la possibilité de participer à la vie institutionnelle de l’association, de participer aux décisions et de devenir des acteurs à part entière de leur territoire de vie. Cet apprentissage de la confrontation des idées, de la négociation et de la responsabilité individuelle et collective permet à tous, et en particulier aux plus jeunes, de devenir des citoyens actifs, en mesure d’exprimer un point de vue autonome et critique sur les sujets de société. À l’image du projet qu’elle porte, l’organisation fédérative de la FFMJC se veut la plus démocrati-que et la plus transparente possible. Ainsi un mode original de gestion avec l’ensemble des acteurs qui font la MJC et leurs fédérations a été mis en place. À tous les niveaux d’organisation de la FFMJC, les procédures obligent à co-élaborer, co-décider, co-réaliser et à co-évaluer : c’est ce que nous nommons la  » cogestion « . Cela permet d’impli-quer dans la vie de l’association, des élus, des professionnels, des représentants des collectivi-tés publiques et des forces vives de l’environnement social.

Plus d’infos : FFMJC