Partager sur Facebook Bookmark and Share

La promotion OdyISCée, le début d’une grande aventure…

En juillet 2012, ils étaient une centaine à découvrir Bugeat, en Corrèze, sans se connaître, ni savoir tellement ce qu’ils allaient faire pendant cette semaine appelée « séminaire ». Un petit plongeon vers l’inconnu : le premier séminaire de l’Institut du Service Civique.

Pendant sept jours, ils ont vécu ensemble. Ils ont écouté des intervenants, discuté, réagi, posé des questions, protesté, appris, animé, proposé… Et choisi de poursuivre ensemble cette aventure en constituant une promotion : la première promotion de l’Institut du Service Civique, la promotion « OdyISCée ».
En choisissant ce nom de promotion « OdyISCée », les lauréats ont souhaité illustrer l’aventure humaine qu’ils vivaient. Mais ils ont aussi voulu transmettre l’image d’un parcours qui n’est jamais terminé, que de nombreux rebondissements parfois inattendus ponctuent.

photo-200x150-odysceeUne semaine, ce n’était pas assez. Il fallait garder « l’esprit de Bugeat ». Il fallait trouver un moyen de préserver cette effervescence, ce concentré de jeunesse, d’engagements et de rêves qui avait pris corps. Le dernier jour du séminaire, quelques lauréats – ils devaient être une dizaine – se sont assis, les pieds dans l’herbe, et ont réfléchi ensemble. Les nombreuses heures de sommeil à rattraper n’ont pas altéré leurs réflexions. « On va créer une association ! » s’est écrié l’un d’eux. Moue sceptique pour certain, sourire de victoire pour d’autres, ils ont commencé à discuter. Elle s’appellera Alisc. L’Association des Lauréats de l’Institut du Service Civique. Cette association aura pour but de préserver les liens tissés entre les lauréats, par des rencontres, par des partages de compétences, par des projets communs.

« Je suis exténué, mais je serais bien resté ici une semaine de plus » : c’est ce que beaucoup ont avoué à la montée dans le car du retour. Malgré une pointe de tristesse, visible chez plus d’un au moment du départ, d’autres aspirations étaient nées, un objectif commun était défini.

Aujourd’hui, six mois après, différents groupes de travail se sont mis en place pour mener à bien cette idée folle. Certains préparent le site internet, d’autres rédigent les statuts associatifs qui seront bientôt déposés, d’autres encore proposent des évènements pour que les lauréats se retrouvent régulièrement. Une chargée de communication et une coordinatrice ont été élues, l’une pour transmettre aux 150 lauréats des informations régulières sur la mise en place de l’association, l’autre pour guider les différentes équipes dans leurs missions.

La prochaine promotion de lauréats sera connue dans quelques mois. Alisc, ce sera aussi un lien entre OdyISCée et la promotion 2013. Pour mettre en commun plus d’expériences, plus de compétences, et plus de pouvoir d’agir.