Partager sur Facebook Bookmark and Share

Interview de Josépha, lauréate de la promotion 2013

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Josépha, lauréate de la promotion 2013 de l’Institut du Service Civique, réalisée par l’association dans laquelle elle a fait son Service Civique : Starting-Block !

« Josépha a été volontaire en Service Civique chez Starting-Block en 2012-2013. En 2013, elle est lauréate de l’Institut du Service Civique, une structure qui accompagne des volontaires après la fin de leur contrat pour les aider à construire et préparer leur projet (reprise d’études, formation, recherche d’emploi, création d’activité…). Aujourd’hui en master 1, elle a plus que jamais envie de travailler dans le domaine du développement international.

Comment as-tu préparé ton dossier pour l’Institut du Service Civique ? Quel était ton projet ?
Il m’a fallu du temps pour constituer le dossier, c’était très long ! Il y avait une partie à renseigner moi-même, une partie à laquelle ma tutrice de Service Civique devait répondre et une dernière partie à faire remplir par la personne de mon choix (amis, famille…).


Je veux travailler dans des ONG, donc j’ai parlé de mon projet de trouver une formation en alternance, mais aussi de mes motivations et de ce qui m’a poussée dans cette voie. Ça m’a fait remonter jusqu’à mon enfance ! Je viens du Togo et du Bénin, mais je suis venue en France à l’âge de 5 ans. Mon père est ingénieur pour l’Agence pour la Francophonie donc j’ai toujours eu envie de travailler dans le champ du social et du développement.
J’ai ensuite reçu un courrier pour me dire que mon dossier était admissible et j’ai passé un oral devant un jury de trois professionnels. J’ai évoqué mes origines, mon parcours, mes aspirations pour le futur… et j’ai été retenue !

Comment s’est ensuite déroulé l’accompagnement par l’Institut du Service Civique ?
Le mois de juillet suivant la proclamation des résultats, tous les lauréats ont suivi un séminaire d’une semaine. Ce temps nous a permis de rencontrer des professionnels, de construire notre réseau, d’échanger sur nos expériences… Les intervenants nous ont donné des pistes pour valoriser notre Service Civique, présenter notre parcours associatif sous son meilleur jour… C’était vraiment très formateur !
Chaque lauréat se voit attribuer un parrain et un référent au sein de l’Institut. Ma référente, Aurélie, était vraiment très présente pour moi au quotidien. Mon projet était de chercher, en plus d’une formation, une organisation ou une association qui me prendrait en alternance. Ma référente m’a aidée dans mes recherches, en me préparant pour les entretiens, en relisant mes lettres de motivation, en partageant des annonces… Elle m’a aussi mise en relation avec une coach en reconversion, qui m’a suivie pendant plusieurs mois.
Mais l’accompagnement peut vraiment se moduler selon le projet de chacun. Par exemple, les lauréats qui souhaitent créer une activité (entreprise ou association) apprennent à valoriser et amplifier leur réseau, à présenter leur projet devant des financeurs, à trouver des partenaires…

Concrètement, qu’est-ce que l’Institut du Service Civique t’a apporté ?
Concrètement, mon Service Civique et l’accompagnement de l’Institut par la suite m’ont renforcée dans ma détermination à travailler pour une ONG. J’ai fait des études dans le champ du social et du développement, et dans le cadre de mon DUT, je suis partie en 2012 au Venezuela pour travailler dans une école. Mon parcours paraît donc assez « logique », mais j’ai quand même traversé des périodes de doutes et de questionnements. L’Institut du Service Civique m’a permis de confirmer une nouvelle fois ma vocation.
D’autre part, pour la rentrée prochaine (2015-2016), l’Institut m’aide à trouver une formation diplômante qui soit reconnue par l’Etat car le Master 2 qui m’intéresse actuellement est reconnu par le ministère du Travail, mais pas par l’Education Nationale. Ils continuent à m’accompagner alors que je fais partie de la promotion précédente.
J’ai vraiment apprécié l’aide offerte car c’est un accompagnement personnalisé, complet et qui s’étend sur la durée.

Quels sont tes projets en ce moment ?
Je suis actuellement en Master 1 Solidarités : Action Internationale et Economie solidaire à l’Institut Catholique de Paris et comme je l’ai dit, je souhaite trouver un Master 2 dans la même branche.
Et surtout, je m’apprête à partir sur le terrain. Fin février, je m’envole au Gabon pour 4 mois. Dans le cadre de mon master, je vais faire un stage au sein d’une antenne du PNUD (Le Programme des Nations Unies pour le Développement).

Pour finir, aurais-tu un message à faire passer aux volontaires actuellement en Service Civique ?
J’encourage vraiment tous les volontaires à poser leur candidature pour l’Institut du Service Civique. Même si le dossier est un peu long à remplir, ça en vaut la peine. L’accompagnement par l’Institut est un énorme plus, ça ne peut que nous aider à mettre en valeur notre volontariat notre jeunesse, notre parcours… Une fois qu’on est lauréat, il y a très peu de contraintes et ça nous apporte tellement… L’Institut nous donne toutes les billes pour réussir.
D’après moi, c’est déjà une grande opportunité de faire un Service Civique, ça ouvre beaucoup de portes. Suivre l’accompagnement offert par l’Institut, c’est pousser encore plus loin cette opportunité. Je dirais même que c’est une fierté de faire partie de cette aventure qui représente vraiment l’engagement citoyen !

Propos recueillis par Anna, volontaire Réseau »

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’association Starting-Block pour retrouver cette interview : A lire ici